no man's land et lieux sordides

Johnny Balade

✖✖✖✖✖✖✖✖✖✖✖✖✖✖✖✖✖

dimanche 18 février 2018

GOOGLE sur ZAD, ZAD sur GOOGLE

Zone À Défendre, Notre-Dame-des-Landes, Fr. via Google Maps Street View
Carte N°1 [Groupe CartoZ] S'ORIENTER févier 2015 https://zad.nadir.org/
Photos : D281 Route des chicanes by ValK (lire la description de l'album)

Juillet 2013, nous entrons par le sud - au Non Marché - et remontons la D81.





Une fois la première chicane contournée, nous longeons les champs de La Genelière, puis nous passons devant La Paz, La Rolandière...




Les revendications sont lisibles sur / depuis la route avant d'arriver aux Ardillières, après La Vacherie.







Au carrefour en patte-d'oie, nous redescendons par la D281.

Pour rappel, cette voie départementale fut initialement fermée à la circulation par la préfecture.



Ce sont les occupants qui procèdent à sa réouverture en Juin 2013 et permettent à la Google Car de s'y frayer un chemin.









Une signalétique nous guide à travers une chaussée défoncée et les slaloms des premières chicanes.





Imaginons la scène surréaliste si les gendarmes français étaient venus embarquer la Polizei





Surtout que ce camion était déjà là lors du précédent passage de la voiture Google en Mai 2013.











Point de contrôle effectué, un véhicule rouge nous ouvre le convoi.

Parfait, la vitesse est limité à 25 Km/h !



Grâce au curseur en haut à gauche, nous revoyons Les Planchettes, maison qui fut détruite lors de l'opération César.
(tentative échouée d'évacuation de la Zone à l'automne 2012)











Nous observons une guérite, cette petite construction légère qui sert d'abri.



En Avril 2013, nous nous engouffrons dans Les Fosses Noires.







En chemin, nous croisons quelques autochtones.







Nous retournons sur nos pas pour reprendre la Route des Chicanes.





























En zigzaguant nous prenons le temps de lire les messages : des formules accueillantes aux diverses revendications.







































Reprenons à partir du croisement des Ardillllières et passons par l'ouest pour pénétrer dans la Zone.



Nous traversons le Limimbout jusqu'à la ferme de Bellevue en Novembre 2010...

Et poursuivons jusqu'à Saint-Jean du Tertre à travers la campagne en avril 2013.

La virée en auto repart du sud, au niveau de La Boissière.









Nous remontons vers l'est par la D42 sur laquelle des silhouettes nous signalent des passages d'animaux et piétons.

Ici la route est dépourvue de chicanes, la Google Car effectue plusieurs passages entre Mai 2010 et Novembre 2016.







Jusqu'à la Nationale 137 en passant par la Départementale 326 et L'Épine, nous découvrons sur les panneaux certains des temps forts de la mobilisation contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes et son monde.



Une erreur est survenue dans ce gadget

Choose your Balade:

catch me if you can


To be continued...

La ballade de Johnny Jane

Hey Johnny Jane Te souviens-tu du film de Gainsbourg Je t'aime Je t'aime moi non plus un joli thème Hey Johnny Jane Toi qui traînes tes baskets et tes yeux candides Dans les no man's land et les lieux sordides Hey Johnny Jane Les décharges publiques sont des atlantides Que survolent les mouches cantharides Hey Johnny Jane Tous les camions à benne Viennent y déverser bien des peines infanticides Hey Johnny Jane Tu balades tes cheveux courts ton teint livide À la recherche de ton amour suicide Hey Johnny Jane Du souvenir veux-tu trancher la carotide À coups de pieds dans les conserves vides Oh Johnny Jane Un autre camion à benne Te transportera de bonheur en bonheur sous les cieux limpides Hey Johnny Jane Ne fais pas l'enfant ne sois pas si stupide Regarde les choses en face sois lucide Hey Johnny Jane Efface tout ça, recommence, liquide De ta mémoire ces brefs instants torrides Hey Johnny Jane Un autre camion à benne Viendra te prendre pour t'emmener vers d'autres Florides Hey Johnny Jane Toi qui traînes tes baskets et tes yeux candides Dans les no man's land et les lieux sordides Hey Johnny Jane Écrase d'un poing rageur ton œil humide Le temps ronge l'amour comme l'acide "La ballade de johnny Jane" (S.Gainsbourg)